Le permis de conduire : la clé de l’autonomie

1er pas dans l’âge adulte

Avec le permis en poche, un jeune peut commencer à être vraiment autonome : aller en cours lui-même, mais aussi chez des amis, en vacances ou en soirée… Le permis de conduite est la clé de l’autonomie pour beaucoup et surtout pour les jeunes ruraux, qui ne peuvent pas compter sur les transports en commun. C’est aussi une responsabilité importante, qu’ils devront assumer, en faisant face à leurs contraintes, en matière de loi, de sécurité mais aussi de budget. Voilà un bon moyen de commencer à devenir adulte !

Mettre toutes les chances de son côté

Pour réussir son permis, il faut d’abord passer son code. Et pour cela, pas de miracle ou de recette secrète : il vous faudra vous exercer régulièrement en faisant une série de code de la route quotidiennement. Entraînez-vous à l’auto-école, mais aussi chez vous ou encore dans les transports avec des manuels, logiciels ou applications mobiles d’exercices.

La conduite accompagnée est la meilleure formule pour qu’un jeune apprenne à conduire et réussisse son examen du premier coup. De plus, les jeunes conducteurs ayant passé la conduite accompagnée bénéficient de nombreux avantages : permis probatoire de 2 ans au lieu de 3 ans, assurance automobile moins chère, etc.
Si vous n’avez pas eu la chance de passer la conduite accompagnée avant 18 ans, sachez qu’il existe la formule de conduite dite « supervisée ». Accessibles à tous les apprentis conducteurs, il s’agit d’un système équivalent (conduite avec une personne adulte et titulaire du permis depuis plus de 5 ans) mais sur 3 mois et 1 000 km. Attention toutefois : pas d’avantages avec la conduite supervisée, sinon d’être plus à l’aise lors du passage du permis.

coderoute

Des aides pour le financement

Parce que le permis coûte cher et n’est pas à la portée de toutes les bourses, alors qu’il est presque indispensable, notamment pour trouver du travail, il existe de nombreuses aides pour le financer.

  • Le permis à 1€ par jour : accessible à tous les jeunes de 15 à 25 ans et dans les auto-écoles partenaires, il permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro, dont le remboursement se fait pas mensualités de 30€ maximum.
  • L’aide au permis par Pôle Emploi: pour les jeunes (ou moins jeunes d’ailleurs) à la recherche d’un travail, Pôle Emploi finance en partie le passage du permis, afin de les aider à trouver plus facilement un poste.
  • Aide de l’Agefiph: pour compenser les surcoûts d’un permis pour une personne handicapée.
  • Aides locales: les départements et régions peuvent choisir d’attribuer une aide financière, une bourse municipale, pour le passage du permis de conduire. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Retrouvez plus de conseils pour le financement sur http://www.pratique.fr/aides-etat-financer-permis.html.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*