Quel garnissage pour mon oreiller ?

oreillers

Pour éviter d’avoir mal au cou et passer une bonne nuit de sommeil, il est conseillé de choisir un oreiller bien moelleux, gonflant et suffisamment ferme. Mais tout repose sur le type de garnissage. Entre la mousse à mémoire de forme, le duvet et les céréales, il est difficile de faire son choix.

Les avantages de la mousse à mémoire de forme

Souvent utilisée pour le rembourrage des matelas, la mousse à mémoire de forme ou mousse viscoélastique a également fait ses preuves en tant que garnissage d’oreiller. Celle-ci a l’avantage de bien épouser la forme de votre tête et de votre cou, assurant ainsi un bon maintien. Et grâce à la technologie, elle reprend aussitôt sa forme initiale dès que vous vous levez. De plus, les oreillers avec mousse à mémoire de forme sont traités anti-allergie.

Le duvet, les plumes et les plumettes pour un garnissage naturel

Provenant essentiellement de canards ou d’oies, les plumes, le duvet et les plumettes représentent un garnissage de qualité pour les oreillers. Ils ont la particularité de ne pas conserver l’humidité, prévenant de la présence d’acariens. De plus, ces matières naturelles sont également connues pour leur caractère gonflant. Si les plumes et les plumettes sont gages de légèreté et de fermeté, le duvet s’avère être un bon isolant thermique.

Des oreillers écologiques en balle de sarrasin et balle d’épeautre

Les plus écolos opteront sans hésiter pour ces garnissages en céréales. Recommandé pour les personnes qui souffrent de douleurs cervicales, l’oreiller en balle d’épeautre et en balle sarrasin a l’avantage de se mouler à la courbe de la nuque. Côte entretien, vous n’aurez qu’à vider la housse une fois par an et faire sécher les céréales au soleil. Toutefois, ce type de rembourrage présente des inconvénients : ils sont lourds (un oreiller peut peser jusqu’à 4 kg) et bruyants.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*