Aider une personne atteinte de l’hypocondrie : nos conseils

Chez certaines personnes, s’inquiéter pour sa santé est obsessionnel et injustifié. Dans ce cas-là, elle est appelée hypocondriaque. Ce syndrome est psychologique et apporte un mal-être insupportable pour les patients qui en souffrent. Cependant, ce mal est souvent incompris par son entourage. Quelles solutions adopter pour lutter contre cette incommodité ?

Les symptômes de l’hypocondrie

Un hypocondriaque souffre d’une peur et d’une anxiété abusive vis-à-vis de sa santé. Il observe sans arrêt l’hygiène de son corps d’une manière négative et considère la moindre petite faille comme une maladie alarmante. Même si le médecin lui rassure qu’il est dans de bonnes conditions physiques, le malade ne cesse de penser le contraire. Du coup, la personne atteinte d’hypocondrie refuse d’aller chez le médecin et retrouve dans la maladie une excitation et un gène à la fois.

Comment aider une personne hypocondriaque

Le mieux, pour aider une personne qui a cette peur au quotidien, est d’avoir le sens de l’écoute. En essayant de comprendre son comportement et les motifs qui la font agir ainsi, vous pourrez lorienter vers une pensée positive. Cependant, il est difficile de combattre cette obsession seul. L’idéal serait d’emmener le patient chez un psychologue. Mais là encore, ce n’est pas une tâche à prendre à la légère ! Il faut d’abord convaincre la personne qu’elle n’est pas folle. Pour cela, vous qui êtes son proche devrez le persuader du contraire. C’est le seul moyen pour le malade de retrouver une vie épanouie.

Les traitements de l’hypocondrie

À part la psychothérapie, d’autres traitements existent pour vaincre l’hypocondrie. Il existe des antidépresseurs dans le cas d’une panique soudaine. Cependant, de nombreux hypocondriaques n’aiment pas consommer de médicament chimique. Dans ce cas, il est conseillé de se tourner vers la phytothérapie. C’est une médecine à base de plante. Cette méthode aide le patient à gérer son stress. Enfin, emmener la personne faire de la méditation peut également être utile pour gérer le stress engendré par cette maladie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*