Le nouveau billet de 10 euros : Europe mise en avant

La Banque centrale européenne (BCE), l’instance qui contrôle entre autres l’émission d’euros, a mis en circulation un nouveau billet de 10 euros, le 23 septembre 2014. Au rayon des nouveautés, un nouveau système de sécurité réputé infalsifiable et une place importante faite à Europe. Découvrez-le sur Generalia.

 

Europe, le retour aux sources

Parmi les nouveautés de ce billet, on constate la présence par deux fois d’un personnage de la mythologie dont le nom est devenu synonyme d’une grande région du monde : Europe.

Selon le mythe grec, Europe était une princesse phénicienne qui eut le malheur de plaire au roi des dieux, Zeus. Celui-ci, pour ne pas l’effrayer ni éveiller la colère de sa femme Héra, prit la forme d’un taureau blanc. Europe grimpa sur le dos du taureau qui l’enleva et l’emmena jusqu’en Crête où il en fit la première reine de Crête.

Par la suite, les ecclésiastiques contemporains de Charlemagne utilisèrent ce nom pour désigner l’immense empire qui occupait la majeure partie de la France, de l’Allemagne, de l’Italie ou encore le Benelux. Dès lors le nom Europe est resté dans l’imaginaire collectif comme une dénomination pour le continent et l’union économique des pays européens.

Le portrait de la princesse mythologique apparait donc en filigrane et sur un hologramme contenu sur une bande à droite. D’ailleurs, la série de billets se nomme sobrement « Europe » en hommage au mythe fondateur.

Les signes de sécurité du nouveau billet de 10 euros

La sécurité du billet de 10 € en trois actions

La BCE a développé ce nouveau billet dans le but de compliquer la vie des faussaires. Pour cela, de nombreux signes de sécurité très complexes voire impossibles à reproduire parsèment chaque billet et il faut passer par trois étapes qui sont autant de verbes d’action pour vérifier l’état du billet.

Au départ, il faut « toucher » le billet pour se rendre compte de la texture : le papier doit être à la fois ferme et craquant. Il faut également pouvoir sentir les impressions en relief sur chaque côté du billet.

Ensuite, il faut « regarder » pour trouver le filigrane représentant le portrait d’Europe par transparence et surveiller la présence du « fil de sécurité » qui traverse le billet de 10 € de haut en bas.

Dernière étape, c’est le moment où il faut « incliner » le billet pour révéler l’hologramme qui doit contenir un autre portrait d’Europe ainsi qu’une représentation de la porte déjà présente sur le billet actuel. Enfin, le nombre émeraude doit produire un effet particulier lors de l’inclinaison.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à regarder la vidéo ci-dessous :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*