L’avocat d’affaires : allié de l’entreprise

La législation est omniprésente dès les prémices de la création de l’entreprise et va régir tous les aspects de la vie de la société, que ce soit d’un point de vue commercial, fiscal, contractuel, social, immobilier, etc. En quoi les missions de l’avocat d’affaires en font-elles un véritable allié du chef d’entreprise?

 Du droit des sociétés au droit social

Dès la création de l’entreprise, l’avocat d’affaires, à l’image de https://www.guizard-associes.com,  est le premier interlocuteur auquel le futur dirigeant pourra s’adresser afin d’être conseillé pour déterminer la forme de société la plus adaptée à ce projet. Cela nécessite une analyse en termes de droit des sociétés et de droit fiscal. Des compétences qui seront de nouveau mobilisées lorsqu’il s’agira de procéder à la fusion de la société, à une acquisition ou encore une cession. Outre ses indéniables compétences juridiques, l’avocat des affaires a un rôle transversal puisqu’il conseille les dirigeants dans tous les domaines de la vie de l’entreprise. Il peut donc être amené à conseiller son client aussi bien sur des questions de droit fiscal que sur les impacts en droit social d’une décision.

Du conseil à la plaidoirie

L’avocat en droit des affaires intervient donc dès la naissance de l’entreprise au stade du conseil. Il peut ensuite être sollicité par le dirigeant dans toutes les décisions majeures qu’il prend pour son entreprise puisque l’avocat pourra analyser tous les impacts juridiques. Au-delà du conseil, il est aussi compétent pour accompagner son client dans toutes ses démarches et procéder à la rédaction des statuts, des contrats commerciaux ou divers actes juridiques propres à la vie d’une société. L’avocat d’affaires à Paris ou en province sera fort de sa parfaite connaissance de l’entreprise qu’il conseille pour être en mesure de la représenter en justice lors d’une procédure judiciaire. C’est donc un acteur majeur dont le rôle prépondérant s’étend du conseil, à la défense en justice et du droit des sociétés au droit social en passant par le droit fiscal.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*