La sauce yakitori, origines et utilisations

sauce yakitori

Parmi les trésors gustatifs que nous offre le Japon figurent de nombreuses sauces exotiques, tantôt relevés, tantôt savoureuses. Et si l’on connait bien la sauce soja, il serait dommage de passer à côté de l’une des sauces les plus appréciées sur l’archipel nippon : la sauce yakitori. Présentation d’une sauce typiquement japonaise.

 

Une sauce très ancienne

La sauce yakitori est une sauce très ancienne : il est fait mention de cette recette dès l’ère d’Edo (1674). A l’origine, on parle des yakitoris qui sont des brochettes de poulet grillé. Le plat devient commun à l’époque Meiji au XIXe siècle et se popularise dans les années 1950 au moment du développement de l’élevage industriel de poulet.

Yaki signifiant « grillé » et tori « volaille », la sauce utilisée pour faire mariner les brochettes et leur donner plus de saveur porte naturellement le nom de sauce yakitori, équivalent de notre sauce barbecue, bien que ses ingrédients et sa consistance diffèrent complètement.

 

Différentes utilisations de la sauce yakitori

Composée de mirin (vin doux de riz liquoreux et sucré), saké doux (alcool de riz), sauce soja claire et sucre, cette sauce sucrée-salée épaisse peut servir de marinade pour toutes sortes de mets (viandes, poissons, légumes). Une fois réduite, elle donne un aspect glacé et laqué à la préparation. La cuisson sur le grill permet de caraméliser le mets lui ajoutant ainsi brillance et goût qui rendent le plat appétissant.

A l’origine les brochettes de poulet étaient servies dans des tavernes spécialisées accompagnées de saké ou de bière, désormais on en consomme à tout moment de la journée et particulièrement au moment de l’apéritif. Il est d’ailleurs possible d’en trouver partout, y compris au supermarché comme avec la sauce yakitori proposée par Tanoshi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*