Le botox : la nouvelle arme pour limiter la transpiration

botox anti transpiration

La transpiration est un phénomène physiologique essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, en particulier à la régulation thermique du corps. Il est parfaitement normal qu’une température élevée ou un effort physique entraînent les suées. Ce sont les glandes sudoripares, au nombre de plusieurs millions réparties sur toute la surface de l’organisme, qui fabriquent la sueur destinée à refroidir le corps par évaporation. Mais il arrive que la transpiration soit excessive, voire même pathologique. Le phénomène est pour le moins gênant. Chez certaines personnes, il nuit à la qualité de vie. C’est là qu’un nouveau traitement entre en jeu, comme nous l’explique le docteur Raspaldo.

Docteur Raspaldo, vous êtes spécialiste de la chirurgie esthétique. Aujourd’hui, vous proposez à vos patients gênés par l’hypersudation une alternative au traitement chirurgical traditionnel : la toxine botulique, ou botox. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Bien sûr. Tout le monde connaît le botox pour son action préventive et curative sur les signes de l’âge, et plus particulièrement les rides. Sa capacité à réduire la transpiration est connue depuis plusieurs années, mais cette propriété remarquable n’a été utilisée que récemment. Les injections de botox contre l’hypersudation ou l’hyperhidrose commencent à peine à se généraliser.

Pourriez-vous nous expliquer comment fonctionne le traitement ?

Le botox présente un double intérêt : tout d’abord, il permet de réduire la transpiration pendant une durée de 6 mois environ. La seconde propriété du traitement est tout aussi intéressante, puisque le botox réduit considérablement les odeurs de transpiration, en particulier aux aisselles. Le botox agit en bloquant le neurotransmetteur qui indique à la glande de produire la sueur.

A qui est destiné ce traitement ?

A tout le monde, en fait. Les patients atteints d’hyperhidrose par dérèglement glandulaire bénéficient des injections, tout comme les personnes qui veulent transpirer moins, en particulier durant les mois d’été. Le traitement est particulièrement populaire auprès des stars d’Hollywood qui veulent paraître irréprochables en public. Mais chacun peut en bénéficier.

Quelles sont les contre-indications ou les risques ?

Le traitement est dépourvu de risques, même s’il est déconseillé chez la femme enceinte. Comme on ne traite qu’une petite surface du corps, la transpiration continue de jouer son rôle régulateur. Généralement, le traitement porte sur les aisselles ou encore le front. En résumé, le traitement au botox sur le front ou les aisselles constitue une alternative vraiment intéressante à la chirurgie !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*