Comment se développe et s’intensifie le lien entre la mère et le fœtus ?

grossesse femme enceinte

Les liens affectifs entre une mère et son enfant comptent parmi les plus forts au monde. La relation débute durant la grossesse, bien avant que la femme ne pose le premier regard sur son bébé. Les futurs parents ressentent généralement de fortes émotions, qui constituent la base affective sur laquelle le lien entre la mère et le fœtus vont se construire.

Le rôle des hormones

femme enceinteDurant la grossesse, le flux hormonal contribue à établir le lien affectif entre la mère et le bébé. La relation s’intensifie chaque semaine. Au fur et à mesure que la date de l’accouchement approche, le cerveau augmente la production d’ocytocine, une hormone qui stimule les sentiments maternels. Les scientifiques qui ont étudié la fonction de cette substance hormonale, qualifient parfois l’ocytocine d’hormone de l’amour. C’est elle, en tout cas, qui déclenche la lactation. L’affection maternelle est-elle purement mécanique, pilotée par la chimie du cerveau et les émotions ? Il n’en est rien et d’autres mécanismes entrent en jeu au cours de la grossesse.

Comment s’intensifie la relation ?

Si les hormones ont un rôle initiateur, d’autres facteurs se révèlent importants. Plusieurs études ont montré que le rythme cardiaque du fœtus s’accélère quand il entend la voix de sa mère. Le son de cette voix stimule et apaise bébé. De fait, la grossesse est marquée par un dialogue permanent entre la mère et le fœtus. La sensibilité de bébé se développe à compter de la huitième semaine : le toucher, l’odorat, le goût, puis l’ouïe. Le placenta joue un rôle de connecteur entre la mère et l’enfant. En d’autres termes, bébé est capable de ressentir les émotions de sa maman.

Que retenir ?

Plusieurs conséquences à ce que nous venons de voir : tout d’abord, l’utilité de transmettre à l’enfant des émotions positives et un sentiment d’amour ; ensuite, l’intérêt de lui parler ou, pourquoi pas, de chanter pour lui. Enfin, pensez à lui régulièrement ! Les spécialistes en néonatologie estiment en effet que les pensées permettent de transmettre au fœtus un sentiment de sécurité et contribuent à son bon développement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*