N’abandonnez pas votre vélo en hiver !

(Cliquez ici pour agrandir l’image)

Les bonnes pratiques pour pédaler l’hiver

Bien sûr, il est plus agréable de faire du vélo quand il fait beau et pas trop chaud. Mais il est tout à fait possible de continuer à profiter de son deux roues en hiver, ou a s’entraîner quand on souhaite devenir un pro du vélo de route, ou encore pour étrenner le nouveau vélo De Rosa reçu à Noël.
On peut continuer d’aller travailler ou se promener en vélo car on va plus vite qu’à pied et on se réchauffe davantage. On multiplie les sous-couches c’est-à-dire qu’on entasse plutôt les épaisseurs au lieu de mettre un gros blouson. On peut même utiliser des cagoules, des jambières et des sur-chaussures que l’on enlève une fois arrivé à destination. Pour les jours de pluie, il y a les ponchos imperméables avec lanières spéciales pour les poignets et des sur-pantalons pour ne pas être trempé. Pour compléter l’équipement, il faut des gants eux aussi imperméables.

Pour la sécurité

Ne lésinez pas sur les bandes réfléchissantes : en hiver les nuits tombent vite, il faut être le plus visible possible. Il existe désormais des lampes à fixer sur le vélo et qui fonctionnent avec des piles ou sont équipées d’un système solaire. Si la chaussée est recouverte de sel, dégonflez légèrement vos pneus, ils accrocheront davantage. Et pensez à faire toujours très attention à toutes les bandes blanches dessinées au sol : dès qu’elles sont mouillées elle se transforment en véritables patinoires (mais c’est également vrai en été !). Quand à votre anti-vol, il risque lui aussi de geler alors garder à portée de main du liquide pour dégivrer les serrures et lubrifiez plus souvent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*